Fédération de la Haute-Loire
Fédération de la Haute-Loire

Brioude : Les élus d’opposition votent CONTRE le budget :

0 commentaire Le par

Lors de la réunion du Conseil municipal de Brioude, le 5 avril dernier, le groupe de l’opposition a voté contre le budget.

Retrouvez ci-dessous l’intervention faite lors de cette réunion expliquant leur position :

« Monsieur le Maire,

Nous venons d’examiner le 19ème budget depuis votre arrivée à la Mairie de Brioude en 1995. Autant dire que son contenu vous incombe totalement et il y a bien longtemps que la dette des Municipalités Chambriard et Chambon est remboursée.

Comme vous le savez, tout au long de cette période, vous avez bénéficié de marges de manœuvre considérables ; rappelons-les brièvement :

  • En 2000 et 2001 des transferts de charges très significatifs ont été réalisés vers le Département et la Communauté de Communes du Brivadois que vous présidez pour un montant annuel de 520 000 euros, soit l’équivalent de 14,5 points d’impôts
  • Hors eau et assainissement, vous avez créé de nombreux budgets annexes qui n’existaient pas en 1995 et dont le volume global est aujourd’hui conséquent (2,2 millions d’euros).
  • Par ailleurs, vous avez bénéficié d’une baisse très sensible des annuités de la dette qui, de 2002 à 2013, sont passées de 3,30 à 1,28 million d’euros soit 2,02 millions d’euros en moins (soit l’équivalent de 54 points d’impôt).
  • Certes, dans le même temps les dotations de l’Etat n’ont pas augmenté (1,717 million d’euros en 2002, 1, 724 million d’euros en 2013) ce qui revient à dire qu’elles ont baissé du montant de l’inflation durant la décennie en question.

Ceci étant, et au global, vous avez donc disposé de marges de manœuvre sans précèdent sans pour autant baisser les impôts locaux dont les taux sont, globalement, restés identiques depuis que vous êtes à la Mairie.

Vous qui, à l’époque, aviez tant critiqué la municipalité Chambon à propos des hausses d’impôt, comment se fait-il aujourd’hui, alors que la totalité du budget vous incombe et que vous disposez de marges de manœuvre importantes, que vous refusiez d’inscrire votre politique budgétaire dans une trajectoire de baisse graduelle des impôts locaux ?

Tout d’abord sur la forme : quelle hypocrisie de critiquer une situation, de l’exploiter politiquement jusqu’à la corde et puis, non seulement de s’en accommoder mais de la faire sienne. Quelle hypocrisie, sauf qu’au bout du bout, ce sont les brivadois qui paient l’addition.

Ensuite sur le fond : où sont donc passées les marges de manœuvre dont vous disposiez ?

Vous ne voulez pas le dire, mais la réponse, vous la connaissez : ces marges de manœuvre, vous les avez dilapidées de 2 manières :

1. en procédant depuis quelques années à un recours massif à l’emprunt (1,50 million d’euros en 2006 – 1,65 million d’euros en 2007- 1,83 million d’euros en 2008- 1,23 million d’euros en 2009- 1,54 million d’euros en 2010- 1,27 million d’euros en 2011- 750 000 euros en 2012 et 1,4 million d’euros cette année).

C’est donc bien le poids de vos propres emprunts qui pèse aujourd’hui sur le budget.

2. vous vous êtes laissé aller à un accroissement continuel des dépenses, notamment d’investissement qui, pour le seul budget principal, dépassent cette année les 6,3 millions d’euros.

Alors qu’en limitant les investissements à un niveau plus raisonnable (disons 5 millions d’euros) vous pourriez tout à la fois baisser le recours à l’emprunt mais aussi le report de la section de fonctionnement à l’investissement et, par voie de conséquence, le produit et donc le taux des impôts locaux.

Voilà pourquoi, comme une marque indélébile, il vous est impossible, cette année encore, d‘inscrire votre budget dans une baisse graduelle des impôts.

Pour ces raisons, qui constituent une véritable divergence politique entre nous, nous voterons donc contre le budget primitif 2013 que vous nous proposez. »

Soyez le premier à commenter cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sur le même thème, lire aussi :

          Dans le cadre de la préparation du congrès d'Aubervilliers des 7 et 8 avril prochain, les militants sont invités
Le par
Mardi en fin de matinée, André Chapaveire, 1er secrétaire du Parti Socialiste de Haute Loire, lançait officiellement la
Le par

Les derniers contenus multimédias